MF RB 4160V presse a balles rondes 9b697

Des experts offrent leurs conseils sur la façon de prendre les meilleures décisions de fenaison pour votre ferme et vos finances.

Qu'il s'agisse d'herbes ou de légumineuses, humides ou sèches, en balles carrées ou rondes, il n'y a pas qu'une seule façon de cultiver et de conserver du foin. Chaque ferme a ses propres circonstances, opportunités et défis en matière de production fourragère. Et comprendre comment ces facteurs fonctionnent ensemble et comment ils peuvent influer sur les résultats d’une opération vous aidera à prendre des décisions sur le matériel de fenaison dont vous avez besoin pour votre exploitation.


1. Acheter du foin ou cultiver le vôtre?

La première question à se poser porte sur le nombre d’animaux que vous avez à nourrir. La culture de fourrage ne répond généralement pas aux besoins de quelqu'un qui n'a qu'un ou deux chevaux, mais plus le nombre d'animaux augmente, plus l'attrait de produire le vôtre augmente également.


Évidemment, lorsque vous prenez vos propres décisions concernant la fenaison, vous avez plus de contrôle sur la qualité du fourrage. Par exemple, lorsque vous achetez du foin, la personne qui a coupé et emballé ce foin recherchait peut-être plus de tonnage que de qualité. Ce dernier peut donc ne pas avoir été coupé à la hauteur idéale ou à l'heure idéale de la journée, ces deux facteurs pouvant affecter la qualité.


Bien sûr, cultiver votre foin nécessite des terres, des investissements dans du matériel de fenaison et des intrants tels que des semences, des engrais, du carburant et de l'équipement pour l’enrobage. Vous avez également besoin de temps pour gérer la production fourragère, notamment les semailles, la coupe, le fauchage et la mise en balles, et ce, en temps opportun pour en assurer la qualité.


2. Foin de graminées ou de légumineuses?

Une fois que vous avez décidé de cultiver votre propre foin, vous devez décider ce que vous produirez exactement. Les animaux que vous nourrissez aident à dicter le type de fourrage à cultiver, mais le climat joue un rôle plus important encore.


Chaque région est différente et vous devez trouver quelle culture pousse le plus efficacement chez vous. Les cultures comme la fléole des prés ou la luzerne, par exemple, ne poussent pas bien dans les climats humides. Des agriculteurs élevant le même bétail, mais étant situés dans des régions différentes, nourriront leurs bêtes avec différents foins.


3. Balles rondes ou balles carrées?

Les producteurs doivent sélectionner une presse à balles en fonction de la taille de leur terre et des besoins alimentaires de leur bétail.
Les presses à balles rondes représentent la majorité du marché. La plupart des modèles peuvent être tirés par des tracteurs de moins de 100 chevaux-vapeur (HP), ce qui en fait un bon choix pour la plupart des exploitations familiales.


Les grosses presses à balles carrées ont leur place, mais elles ne sont pas pour tout le monde. Une terre de très grande superficie justifie ce type de machine, et un plus gros tracteur dans la gamme des 150 à 250 chevaux-vapeur (HP) est essentiel.


Les petites balles carrées sont idéales pour les opérations équestres où l'alimentation est mesurée en galette. Cependant, un équipement supplémentaire peut être nécessaire pour collecter les balles carrées sur le terrain, alors qu'un tracteur muni d’un pic à balle est tout ce qu’il faut pour déplacer efficacement les balles rondes.


4. Foin sec ou foin humide?

Alors que la production de foin sec est la voie la plus traditionnelle, il y a un nombre croissant de producteurs qui mettent en place de l’ensilage ou des balles de foin humide. Ce fourrage a toujours une teneur élevée en humidité, mais il est enveloppé dans plusieurs couches de plastique et laissé à fermenter.


Il y a deux éléments principaux à considérer dans ce choix. Premièrement, le climat. Dans votre région, y a-t-il trois à cinq jours consécutifs de temps sec et chaud? Si c'est le cas, le foin sec est la meilleure option. Deuxièmement, qui se nourrira de ce foin? Lorsque vous faites de l’ensilage, vous enveloppez le foin et vous coupez tout oxygène qui y pénètre, donc il n'y a pas de moisissure. Mais lorsque vous ouvrez cette balle et que l'oxygène s’y introduit, elle doit être consommée immédiatement. Tout ce qui restera après 24 heures sera du gaspillage. Les vaches ne mangeront pas le foin une fois qu'il commence à moisir. Le foin sec offre donc une fenêtre d'alimentation beaucoup plus grande.


5. Stockage du foin : intérieur ou extérieur?

Les installations de stockage sont une autre considération dans le coût de production de votre propre foin. Si les balles rondes peuvent être stockées à l'extérieur, toutes les balles carrées, grandes ou petites, doivent être stockées sous un certain type de couverture pour protéger le foin des intempéries.


Les deux pouces externes d'une balle ronde à l'extérieur seront détruits par les intempéries, mais le reste à l'intérieur est maintenu au sec en raison de la façon dont la balle est formée. Cependant, avec des balles carrées, la façon dont les galettes sont pressées ensemble permet à l'eau de pénétrer. C’est presque comme des livres empilés sur une étagère. Il n'y a pas de couverture de protection pour empêcher l'eau de couler entre les pages.


Parce qu'elles peuvent être empilées sans espaces vides entre elles, les balles carrées occupent moins d'espace et se transportent plus facilement que les balles rondes. Les carrées peuvent également être empilées plus en hauteur en toute sécurité.


6. Faucheuse, conditionneur ou andaineuse automotrice?

Lorsque le foin est prêt à être récolté, le producteur doit également sélectionner le type d'outil avec lequel il moissonnera d'abord la récolte. Il existe de nombreux choix - des faucheuses à disques montées sur tracteur et des faucheuses-conditionneuses à traction arrière aux andaineuses automotrices avec différentes têtes de coupe.


Pour les petites opérations, une faucheuse à disques peut être le choix idéal, puisqu’elle est de plus petite taille. Il y a, par contre, une grande différence entre une faucheuse à disques d’entrée de gamme et une faucheuse-conditionneuse tout équipée. Il s’agit de trouver le seuil de rentabilité.


Pour couper et sécher du foin le plus rapidement possible, il convient de choisir une andaineuse automotrice équipée d'une tête de disque. Les conditionneurs acier sur acier de la machine garantissent que les brins de foin sont sertis tous les trois à quatre pouces. Cela conduit à un séchage plus rapide et à un foin de meilleure qualité.


AGCO offrira bientôt plus de choix aux producteurs de foin. Une tondeuse triple et plus robuste est en route avec une nouvelle barre de coupe et un nouveau système de flottaison. La toute nouvelle série de presses à balles rondes RB4160V Protec devrait également faire ses débuts en 2020. La machine combine en une seule la presse à balles et l'enrobeuse, augmentant encore la qualité et l'efficacité du fourrage. Ce que nous appelons du « foin en un jour », c’est le fait de couper, de mettre en balles et d'envelopper en 24 heures, le tout sur un même châssis.


Vous avez des questions concernant vos équipements ou aimeriez avoir des conseils pour l’achat de machinerie? Contactez un détaillant Massey Ferguson près de chez vous!