AGCO Nourrir le monde

Découvrez dans cet article les pensées et les perceptions des agriculteurs AGCO, sondés par notre maison mère AGCO Corporation, en ce qui concerne leur travail de « nourrir le monde ».

Nourrir le monde est un enjeu de plus en plus présent. Le Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies prévoit une augmentation globale de 8,6 milliards d’humains d’ici 2030. Il est donc impératif d’investir dans les nouvelles technologies afin d’innover et d’améliorer les pratiques de l’agriculture et d’être en mesure de relever le « Défi Faim Zéro ». Chaque année, la Journée mondiale de l’alimentation nous rappelle que le manque de nourriture et la faim sont bien présents et que nous devons trouver de nouvelles approches pour les enrayer.

Ce qu’en pensent les agriculteurs AGCO de par le monde

Nom : Johnna Thompson
Secteur : Maïs blanc de qualité alimentaire, maïs jaune de qualité alimentaire, haricots verts, semence de maïs, semence de haricots et maïs soufflé
Location : Illinois, États-Unis

Aujourd’hui, la ferme familiale Thompson cultive plus de 6 000 acres de terre en mettant l’accent sur certaines spécialités. Ils sont, cependant, toujours à l’affût de nouveau secteur et toujours partant pour essayer de nouvelles cultures. Avec leur contrat de producteur porcin pour la River View Farms inc. à Orléans, les Thompson sont également présents dans le secteur de l’élevage. En 2000, ils ont converti une partie de leurs installations leur permettant d’élever 10 000 porcs à la fois.

« Ces dernières années, nous avons regardé avec engouement les changements de l’industrie de l’agriculture, et nous avons hâte de voir ce que le futur nous réserve. Nous continuons à déployer les efforts pour devenir un leader dans notre industrie et non seulement dans notre comté, mais dans toute la région sud de l’Illinois. Notre entreprise est en forte croissance depuis 1861 et nous continuons de semer notre héritage. »

« Dans un monde où moins de 2 % de la population exploite une entreprise agricole, la pression de “nourrir le monde” est énorme sur les épaules des agriculteurs. »

« Ce n’est pas seulement le poids de joindre les deux bouts, d’assurer une autre récolte record ou de soigner adéquatement nos animaux… c’est littéralement tout le poids de la planète. Avec la prédiction d’une population mondiale de 9,5 milliards en 2050, nous devons intelligemment déterminer comment nous pourrons nourrir tout ce monde. L’agriculteur d’aujourd’hui fait l’objet d’examen approfondi pour presque tout ce qu’il fait et nous ne pouvons pas continuer dans cette voie. Pour nourrir le monde en toute sécurité et pour que notre entreprise agricole dépasse la génération suivante, nous devons continuer à développer des innovations sur le terrain qui pourront nous aider à répondre aux besoins du consommateur moyen. Grâce à la tenue de registres précis et aux technologies d’aujourd’hui, nous sommes certains d’être en mesure de répondre aux demandes des consommateurs en leur fournissant une traçabilité de nos produits, une utilisation minimale de produits chimiques et une utilisation efficace des technologies liées à nos équipements. Les jours peuvent être sombres, les prix peuvent être bas, les intrants peuvent être élevés, mais nous restons concentrés sur une vue d’ensemble qui consiste à produire et à commercialiser les fruits de notre labeur. »


Nom : Jay Hill
Secteur : Luzerne, avoine, coton, laitue, chou, carottes, oignons, pacanes et blé
Location : Nouveau-Mexique, États-Unis

« Le monde d’aujourd’hui est fou, mais à la fois génial et enrichissant. Avec la Journée mondiale de l’alimentation, les gens ont commencé à parler de ce qui se passe réellement dans le monde. Vous pensez à ces personnes qui sont là et qui cultivent votre nourriture. Ces millions de gens qui en fait ne représentent que 2 % de la population mondiale. Ce 2 % ce ne sont pas que des fermiers, mais toute une classe ouvrière impliquée dans la production alimentaire qui nous nourrit et nous habille.

Des journées comme aujourd’hui sont fantastiques parce que je me vois en tant qu’acteur du développement durable. Le fait que nous utilisions de nouvelles technologies comme les systèmes GPS et les tracteurs qui consomment moins de carburant. Le fait également que nous soyons capables de mieux utiliser nos ressources naturelles comme l’eau et les systèmes d’irrigation goutte à goutte dans les endroits où l’eau est rare. Je sais que si nous ne commençons pas à modifier nos façons de faire maintenant, nous n’aurons plus d’eau pour faire pousser nos merveilleux produits. J’aime penser au fait qu’une personne en Floride trouve à son épicerie mes produits et en achète pour cuisiner de bons repas à toute sa famille.

En tant qu’agriculteurs, nous allons continuer à sortir des sentiers battus, et parfois les gens ne comprendront pas ce qui se passe. Ce sera à nous de leur dire que c’est comme ça que nous arrivons à les nourrir. C’est ce que nous effectuons comme travail et à la fin de la journée, ils auront ces paroles en tête lorsqu’ils achèteront un vêtement ou de la nourriture. »
« Ensemble, nous pouvons mettre un terme à la faim dans le monde et, ensemble, nous pouvons créer une planète durable plus lumineuse, plus verte et meilleure. »


Nom : Peter Elliot
Secteur : Maïs blanc de qualité alimentaire, maïs jaune de qualité alimentaire, haricots verts, semence de maïs, semence de maïs et maïs soufflé
Location : Leicestershire, Angleterre

Peter Elliot est un agriculteur de 3e génération qui cultive 300 acres de terres arables et qui produit, entre autres, du blé, de l’orge et de l’avoine. Il possède également une ferme porcine de 5 500 têtes à Ibstock, Leicestershire.

« Savoir que vous contribuez à nourrir le monde est aussi gratifiant que cela puisse l’être. L’agriculture connaît des hauts et des bas, mais elle nous donne toujours beaucoup en retour lorsque l’entreprise se développe et qu’elle prospère. »


Nom : Gianluca, Luigi and Michele Turco (Azienda Agricola Turco)
Secteur : Betterave à sucre, blé, légumes d’hiver et tomates
Location : Lesina, province de Foggia, Italie

Azienda Agricola Turco est une entreprise fortement implantée sur le territoire. Au fil des ans, les propriétaires se sont consacrés à l’innovation et ils ont remplacé de manière dynamique la production de betteraves à sucre et de blé par celle de légumes d’hiver et de tomates.

« Depuis des années, nous nous sommes engagés à produire de manière durable, en préservant nos terres précieuses et en évitant toute forme de pollution ou de gaspillage d’eau et d’énergie. »

« La nouvelle phase de l’entreprise est basée sur la culture de la tomate avec la participation active de nos deux fils, Luigi et Michele et l’ajout de Gianluca. En 2016, Azienda Agricola Turco a démarré la production artisanale de tomates en conserve de très grande qualité sans aucun ajout d’agents de conservation ni de colorants, et ce, en traitant directement avec l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement, de la culture des matières premières à la vente. D’ici la fin 2018, la société présentera sa gamme de pâtes alimentaires produite uniquement à partir des meilleures variétés de céréales italiennes.

Nourrir le monde pour nous est le résultat d’un processus minutieux constitué de petites actions simples et quotidiennes. Pendant des années, nous nous sommes engagés à produire de manière durable, en préservant nos précieuses terres et en évitant toute forme de pollution ou de gaspillage d’eau et d’énergie. La dernière génération de machines et d’équipements agricoles dotés de technologies de pointe joue un rôle fondamental dans ce contexte.

Pour faire face à l’augmentation continue de la population mondiale, nous nous intéressons depuis de nombreuses années à toutes expériences et recherches sur de nouvelles variétés ou des variétés hybrides — en particulier pour le blé qui est un élément de base de la nourriture mondiale —, qui favoriseraient une production accrue tout en maintenant un haut niveau de qualité. »


Nom : Liu Dong
Secteur : Maïs
Location : Mongolie Intérieure, Chine

« Cela signifie planter au printemps et récolter à l’automne, en espérant qu’une récolte équitable offrira un meilleur cadre de vie à ma famille. »