agco agriculture digitale

Chaque année, l’industrie des technologies de l’agriculture de précision se réunit à Saint-Louis aux États-Unis pour un événement, la conférence Fuse Agro-Link™. Quoique rares soient les agriculteurs qui y participent, à peu près toutes les compagnies spécialisées dans ces technologies, des fabricants d’équipement d’origine (FEO) aux entreprises en démarrage, se présentent pour faire du réseautage et pour collaborer. Un tour rapide des exposants vous donne en général une bonne indication de la direction que prendra cette industrie dans les prochaines années. Cette année, le thème des logiciels de gestion globale des exploitations agricoles et des interfaces de programmation applicative (IPA/API) de données de connexions étaient définitivement dans l’air, ça et la merveilleuse odeur du barbecue des environs.

Pour de nombreux producteurs et concessionnaires, les systèmes de gestion d’information agricole (SGIA) et les équipements agricoles sont perçus comme des achats complètement séparés. Mais, de mon point de vue, il existe trois raisons importantes qui pourraient vous amener à entamer une discussion avec un concessionnaire d’équipements dans votre localité.

1. La standardisation des données agronomiques pour les fermes du futur


La standardisation des données agronomiques et de celles des machines a été le Saint-Graal des technologies de l’agriculture de précision, mais en tant qu’industrie, nous n’en sommes pas encore là. Certaines compagnies commencent toutefois à travailler ensemble par voie d’interfaces de programmation applicative (IPA). L’utilisation des IPA permettra à bon nombre de compagnies de l’agriculture de précision de partager leurs informations sans avoir à forcer immédiatement la consolidation des divers systèmes. Ce qui veut dire que vous ne serez pas coincé prochainement avec un seul logiciel, une seule marque ou un seul fournisseur de services.

2. L’utilisation d’un taux variable de plantage et de fertilisation


L’utilisation d’un taux variable de plantage et de fertilisation devient une pratique courante. Basé sur le taux de croissance annuel composé (TCAC) de 9,65 % en 2017, on s’attend à ce que le taux variable soit la technologie qui enregistrera la croissance la plus rapide en atteignant les 2,24 milliards en 2022. Plus que jamais, les agriculteurs auront besoin d’un SGIA pour gérer et produire des données. Réfléchissez au niveau d’appui que vous aimeriez obtenir de votre concessionnaire local quand vous aurez à importer et exporter vos données entre votre IPA et vos équipements agricoles.

3. Les agriculteurs deviendront de plus en plus dépendants de leurs SGIA


Dans les fermes du futur, les agriculteurs deviendront de plus en plus dépendants de leurs SGIA. En partie à cause du lien et de l’impact opérationnel avec leur système de gestion d’entreprise comme la tenue des registres, la gestion des commandes, la planification logistique et autres. Il est possible qu’un jour, et dans un avenir pas si lointain, que la compatibilité avec un SGIA devienne un qualificateur clé pour n’importe quel achat d’équipement. AGCO Corporation a récemment introduit un outil de gestion de données universel, le Fuse Agro-Link™, afin de soutenir ses clients.

Les SGIA ne s’empareront pas de l’industrie agricole du jour au lendemain, surtout à leurs prix actuels. Toutefois, ces systèmes ne feront que devenir de plus en plus cruciaux à la mission de l’agriculture, puisque la capacité de rassembler, stocker et partager les données deviendra une partie intégrante de la pratique agricole du futur.

Vous désirez en apprendre davantage ? Parlez-en à votre concessionnaire AGCO dès aujourd’hui.